Syndics autorisé en insolvabilité José Roberge Président syndic-associé, François Cauchon syndic-associé, Yves Turcotte syndic-associé

Changement de dénomination pour les syndics de faillite

Quelle est la différence entre un syndic de faillite et un syndic autorisé en insolvabilité? La réponse est : aucune.
En effet, cette appellation est simplement le terme officiel pour identifier un syndic de faillite (SAI), un professionnel de l’insolvabilité, qui est le seul à être en mesure d’administrer une faillite ou une proposition de consommateur.

 

Depuis un peu plus d’un an, l’appellation « syndic de faillite » a fait tranquillement place au terme « syndic autorisé en insolvabilité ». Ce changement initié par l’Association canadienne des professionnels de l’insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR), reflète mieux le véritable rôle des syndics autorisés en insolvabilité. En effet, leur intervention ne se limite pas à accompagner un consommateur dans le processus de faillite.

 

Selon le cas d’endettement, un syndic autorisé en insolvabilité peut offrir des conseils financiers pratiques (établissement d’un budget, diminution de certaines dépenses, etc.) de même que recommander un dépôt de proposition de consommateur ou un dépôt de cession en faillite. Après une analyse complète de la situation financière de la personne, le syndic peut présenter la solution qui est la mieux adaptée. Selon la loi canadienne, seul un syndic autorisé en insolvabilité est en mesure d’administrer une proposition de consommateur ou une faillite.

 

Cette appellation permettra également de différencier les entreprises non réglementées (exemple : conseiller en gestion dettes) des syndics autorisés en insolvabilité. L’activité des syndics de faillite (SAI) est réglementée et conditionnelle à l’obtention de diplômes d’études dans le domaine. Roy Métivier Roberge applique les honoraires qui sont régis par le gouvernement fédéral et notre première consultation est toujours sans frais.

 

Lorsqu’il s’agit de votre situation financière, prenez le temps de vous renseigner. Ne tombez pas dans le piège des personnes qui se présentent comme des intermédiaires ou des « facilitateurs » entre vous et votre conseiller autorisé en insolvabilité. Dans bien des cas, l’intervention de ces personnes ne vous sera pas profitable. Consultez plutôt l’un de nos syndics autorisés en insolvabilité.

 

Prendre rendez-vous avec un conseiller afin de discuter de votre situation

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to Top