« Fier d’aider nos clients à se rebâtir une santé financière. »

« Fier d’aider nos clients à se rebâtir une santé financière. »

Éric Métivier

En fait, je n’ai pas choisi de devenir syndic. C’est la profession qui m’a choisi! C’est un concours de circonstances parce qu’il n’existe pas de cours à l’université pour devenir syndic. Il n’y a pas cette option en droit, en administration ou en comptabilité. Donc, quand j’étais étudiant, je n’y pensais pas du tout. J’ai obtenu mon diplôme universitaire en comptabilité à la fin des années 70 et j’ai commencé sur le marché du travail pendant la récession au début des années 80. Pendant cette période, le taux directeur de la Banque du Canada atteignait 21 % et l’inflation dépassait 12 %. Cela a eu pour effet que des centaines de milliers de Canadiens (et aussi des entreprises) sont devenus incapables de rembourser leurs marges de crédit et leurs hypothèques. C’est dans ce contexte que le bureau de comptables agréés où je travaillais à l’époque a créé un premier service d’insolvabilité. La firme cherchait donc des comptables qui avaient un intérêt pour l’insolvabilité et c’est à ce moment que j’ai commencé dans le domaine puisque la vérification des livres m’ennuyait profondément!

C’est d’aider les gens qui viennent nous voir et qui sont souvent totalement désemparés par leur situation financière. Ils ne savent pas à quoi s’attendre. Ils se demandent s’ils ne vont pas tout perdre au vu et au su de leur entourage. Comme il se véhicule beaucoup de légendes urbaines au sujet de la faillite et de l’insolvabilité, ils n’ont pas les bonnes informations en mains. Donc, je trouve beaucoup de motivation à désamorcer cet état d’anxiété qui les fait souffrir depuis bien souvent trop longtemps. Me faire dire à quel point j’ai réussi à leur retirer un poids sur leurs épaules est le plus beau cadeau que je peux recevoir dans ma journée. Ça fait 30 ans que ce sentiment d’être utile me motive. Ça n’a jamais arrêté!

Premièrement, c’est d’avoir réussi à positionner notre firme comme un acteur signifiant dans le domaine des faillites et de l’insolvabilité. À l’époque où j’ai cofondé l’entreprise, le marché était bien différent. Il y avait beaucoup plus d’acteurs dans le domaine où des firmes de comptables agréés et des firmes de syndics indépendants nous concurrençaient. Aujourd’hui, le nombre de joueurs a diminué, mais les concurrents sont plus gros.

 

Deuxièmement, notre longue expérience et notre expertise sont reconnues par les professionnels de la finance et du droit. Notre équipe a prouvé sa capacité à régler des dossiers très complexes ou très sensibles. Je crois que la rigueur dont on fait preuve dans notre travail est la clé de notre succès. Nous nous concentrons à bien conseiller nos clients et c’est ce qui, ultimement, fait que nos conseils sont très recherchés.

 

Finalement, je suis très fier de la volonté manifestée par notre équipe pour assurer la pérennité de l’entreprise. Les plus jeunes font un travail remarquable, ils prennent de plus en plus de place et j’en suis très heureux!

Tout d’abord, il faut savoir que les conséquences sont souvent plus sérieuses que ce que les gens peuvent croire. On rencontre régulièrement des gens qui vivent un stress financier depuis près de 5 ans. À force de se faire harceler par des agences de recouvrement et de ne pas réussir à faire face à leurs responsabilités, ils finissent par éprouver une anxiété et une baisse d’estime de soi et ils risquent aussi de développer des maladies chroniques. On voit beaucoup de problèmes aux plans personnel et professionnel. Évidemment, ça peut aussi être une source de conflits dans le couple. Tout ce contexte peut avoir un impact très négatif sur les performances au travail. Donc, si les problèmes tardent à se régler, c’est la famille, le travail et la santé qui finissent par en souffrir.

Parcours professionnel

Parcours 

professionnel

Éric Métivier a commencé sa carrière en 1978 chez Raymond Chabot Martin Paré, syndics à Québec. Il a participé à de nombreux mandats en insolvabilité à compter de 1979 et s’est joint à Raymond Chabot Fafard Gagnon, syndics en 1982.

 

En 1987, il poursuit sa carrière au sein d’une firme de syndics indépendants avant de fonder, en 1993, Métivier et Associés, syndics avec des bureaux à Sainte-Foy, en Beauce et à Victoriaville. En août 2000, il cofonde Roy Métivier Roberge.

 

Sa pratique se compose de mandats de faillite et de redressements financiers d’entreprises et d’individus. Éric a aussi animé de nombreux séminaires de formation en insolvabilité et a participé pendant plusieurs années au processus d’évaluation des candidats à la profession de comptables professionnels agréés (CPA) dans le cadre de l’épreuve finale donnant accès à la profession.

Études

2001 — Membre de l’Ordre des comptables en management accrédités (CMA) du Québec (maintenant Ordre des comptables professionnels agréés [CPA] du Québec)
1999 — Programme exécutif CMA-MBA, Université Laval
1991 — Licence de syndic autorisé en insolvabilité (SAI), Bureau du surintendant des faillites
1987 — Certification de professionnel agréé de l’insolvabilité et de la réorganisation (PAIR), Association canadienne des professionnels de l’insolvabilité et de la réorganisation (ACPIR)
1978 — Baccalauréat en administration des affaires – Comptabilité, Université Laval

Vous aimeriez discuter avec Éric?

Planifiez une rencontre avec Éric. Votre première consultation est gratuite, confidentielle et sans obligation de votre part.

Parlez à un conseiller
Roy Métivier Roberge