jeune femme blonde qui flatte un chien Golden

Vos animaux domestiques et votre santé financière

Difficile de rester insensible au charme et aux mimiques des animaux. Chiens, chats, oiseaux, poissons et même reptiles, nous avons tous rêvé un jour d’avoir un animal domestique. Ces derniers sont non seulement de bonne compagnie, mais ils nous procurent également de l’affection et des moments de bonheur. Lorsque nous décidons d’avoir un tel animal, nous ne pensons pas souvent aux frais que cela engendre. Voici un aperçu des dépenses liées aux animaux domestiques. 

Les animaux domestiques : une industrie florissante 

Depuis quelques annéesle nombre de cliniques vétérinaires ou d’animaleries se multiplie. Est-ce utile de mentionner que ces centres sont très lucratifs? Les chiffres qui s’ensuivent peuvent paraître exorbitants ! Selon Statistique Canada, les Canadiens auraient dépensé en 2020, plus de 5,7 G$ pour nos chers compagnons, comparativement à 5,4 G$ en 2019. Bien que l’emballement pour les animaux domestiques soit une tendance mondiale, les Canadiens consacrent un montant relativement important de leur budget pour leur compagnon. Si nous prenons l’exemple de la France, le budget animalier était en 2014 d’environ 4 milliards d’euros soit 6G$. 

Les frais liés à l’entretien des animaux de compagnie 

À titre d’exemple, un chiot labrador peut coûter 1200 $ et un ara jusqu’à 4000 $. Avoir un animal signifie l’achat de la nourriture et même des gâteries, des accessoires pour assurer son confort, des frais vétérinaires de base comme la vaccination, la stérilisation, la coupe de griffe pour les chats ou le toilettage pour les chiens. La facture peut augmenter facilement à des milliers de dollars si votre animal manifeste des problèmes de santé. Par exemple, pour un chien de 8 ans, la prime s’élève approximativement à 50 $ par mois.  En 2018, le coût d’entretien annuel d’un chien est d’environ 2900 $ comparé à 1800 $ pour un chat. Sans oublier les coûts indirects, par exemple, un loyer plus élevé pour permettre un certain confort à l’animal ou encore pour accéder à une cour arrière. 

Plusieurs locataires refusent l’accès aux animaux. Donc des occasions intéressantes pour des loyers moins élevés pourraient ainsi être perdues.  

Il est vrai que les animaux procurent un immense plaisir, toutefois, avant d’investir, pensez à planifier vos dépenses non seulement pour maintenir votre santé financière, mais également pour assurer le bien-être de votre animal. 

Des questions? Consultez dès aujourd’hui l’un de nos conseillers chez Roy Métivier Roberge.

Scroll to Top