« Fier d’alléger le quotidien de nos clients. »

« Fier d’alléger le quotidien de nos clients. »

Kenneth Berrigan

Quelle est la première source de motivation dans votre travail?

En fait, c’est d’aider mes clients à ce que tout se déroule pour le mieux pour eux. Lorsqu’un individu, à titre personnel ou pour le compte d’une entreprise, se retrouve avec un problème de surendettement à gérer, je dois m’assurer de bien comprendre sa situation, de l’informer adéquatement, de prendre le temps de bien le guider dans les choix qu’il fera. Je fais toujours tout en mon pouvoir pour faire avancer un dossier sans embûches afin que mon client traverse cette période le plus positivement possible. C’est mon objectif et c’est ce qui me motive. Je me dis souvent : et si je me retrouvais dans cette situation?

Dans la majorité des cas, les gens attendent trop longtemps avant de nous consulter. Souvent, ils essayent de tout régler par eux-mêmes et leur situation s’aggrave avec le temps. Mon conseil, c’est de venir consulter le plus tôt possible. Ça évite que le problème devienne trop gros et que cela ait un impact négatif sur plusieurs aspects de leur vie. Quand les gens commencent à vivre des problèmes financiers, ils vont souvent se tourner vers des personnes qui n’ont pas les compétences requises pour vraiment les aider. Malheureusement, ils ne pensent pas à consulter un syndic. C’est dommage parce que plus tôt ils font face à leur problème, plus d’options je peux leur proposer.

Au début des années 80, l’entreprise pour laquelle je travaillais a fait faillite. À ce moment, j’ai perdu mon emploi et la voiture qui m’était fournie par l’employeur. J’ai dû trouver une solution rapidement.

 

À cette époque, le nombre de dossiers de faillite augmentait rapidement à cause aux taux d’intérêt très élevés et toutes les firmes de syndics étaient à la recherche de renfort. Et concours de circonstances, le syndic de mon employeur aussi recrutait et m’a embauché. Je crois que cette période de ma vie m’aide aujourd’hui à mieux comprendre certaines situations que mes clients vivent.

 

Donc, j’ai commencé dans un bureau de syndic au bas de l’échelle et j’ai eu plusieurs postes jusqu’à ce que j’accède à celui de conseiller. Je n’ai jamais pensé changer de domaine parce que j’ai toujours aimé ce contact personnel avec les gens.

C’est de constater que je réussis à aider les gens. Une fois le dossier résolu, je croise inévitablement mes clients à diverses occasions et ils viennent me serrer la main. Le fait que je constate alors à quel point ils se sentent mieux, ont le sourire plus facile, et ont une meilleure santé, cela me rend très fier. Je me sens chanceux d’avoir un tel impact positif dans la vie des gens. J’ai le sentiment du devoir accompli.

Parcours professionnel

Parcours

professionnel

Après des études à l’Université de Sherbrooke, Kenneth Berrigan a œuvré au sein d’entreprises privées avant d’entrer au service de Raymond Chabot Fafard Gagnon, syndics en 1984. Il a par la suite travaillé pour une autre firme de syndics avant de se joindre à Métivier et Associés, syndics en 1999.

 

La pratique de Kenneth se compose de mandats de faillite et de réorganisations financières commerciales et personnelles. Il se démarque par son sens de l’écoute et par son savoir-faire pour encadrer et aider ses clients à améliorer leur situation financière. Kenneth est responsable des activités de la firme dans la région du Bas-Saint-Laurent et de Rivière-du-Loup.

Études

 

1976 — Baccalauréat, Université de Sherbrooke

Vous aimeriez discuter avec Kenneth?

Planifiez une rencontre avec Kenneth. Votre première consultation est gratuite, confidentielle et sans obligation de votre part.

Parlez à un conseiller
Roy Métivier Roberge