fbpx
Guide de survie et de relance

Guide de survie et de relance

La pandémie causée par le COVID-19 entraîne son lot de drames humains, d’inquiétudes sociales et fragilise l’économie mondiale.Les amis, collègues, employés, confrères, clients ainsi que nos  fournisseurs sont également  touchés.

 

Dans le cadre de cette crise sanitaire, les entreprises assujetties à la catégorisation des biens et services essentiels doivent faire face à un surplus de demandes tout en assurant la sécurité de leurs équipes.

 

Pour les entreprises dont les services sont considérés non essentiels, la pause qui leur est imposée laisse planer des questionnements et des inquiétudes sur le plan économique.

 

Concernant ces entreprises, comment pourront-elles faire face aux nombreuses obligations contractuelles ou financières et assurer un milieu de travail qui répond aux exigences établies par la santé publique.

 

Quelles seront les ententes à convenir avec  la clientèle et quels seront les échéanciers de livraison? Quels seront les arrangements à conclure avec les fournisseurs, les prêteurs ainsi qu’avec les différentes instances ?

 

Comment s’effectuera le retour à la normale en tenant compte des aspects suivants :  à quel moment ? Quel sera le rythme de la reprise? Quel sera l’état de la main d’œuvre et d’où proviendront les liquidités nécessaires ?

 

 

LE BUDGET DE CAISSE :

 

Établir le portrait de vos besoins actuels et futurs, visant à maintenir un niveau minimal des opérations dans le cadre de votre offre de services à la clientèle et également en prévision de la relance de l’entreprise.

Il est important de faire le suivi du portrait que vous aurez élaboré et d’en effectuer une mise à jour régulière, car votre environnement d’affaires peut changer fréquemment et de façon inattendue.

 

Quelle est le degré de fiabilité de pouvoir encaisser les entrées de fond à venir ?

Quelles sont les sorties de fonds à venir?

Déterminer les sorties de fonds incompressibles ou qui ne peuvent être reportées sans les ententes spécifiques.

Distinguer vos déboursés fixes de ceux qui sont variables. En ce moment, la comptabilité de caisse prend toute son importance par rapport à celle dite d’exercice.

 

Pistes de réflexion :

 

Quels sont nos défis quant à notre approvisionnement ?

Quels sont les projets, services ou produits prioritaires à maintenir en fonction ?

Quels sont les enjeux cruciaux de la clientèle et des fournisseurs ?

Quels sont les créanciers les plus susceptibles de convenir rapidement des ententes pour étaler les remboursements, octroyer un congé de remboursement en capital ou en intérêt ?

Est-il opportun de vendre des actifs excédentaires eu égard aux créanciers détenant des sûretés sur ceux-ci ?

Obtenir l’aide nécessaire pour cibler les projets de subventions, les prêts d’urgence ou les autres solutions mises en place par les différents paliers gouvernementaux.

 

 

 LES BESOINS EN RESSOURCES HUMAINES

 

Les besoins en ressources humaines sont primordiaux et doivent être suivis de façon continue, tant pendant la période d’interruption des affaires que dans la poursuite des activités dites essentielles. Ceci de façon intégré à la préparation du budget de caisse et de son suivi.

Durant cette période, les travailleurs seront confrontés à de multiples situations angoissantes. Il sera alors essentiel d’être à leur écoute afin de leur apporter tout le support nécessaire.

Faire un état de situation de vos ressources humaines au plan financier, lien de confiance et support.

Établir un lien de confiance avec les employés afin de pouvoir obtenir de leur part des informations relatives à leur situation personnelle et familiale. Le lien de confiance établi avec les employés permettra également de recueillir leurs commentaires et leurs suggestions en ce qui a trait aux activités de l’entreprise.

 

LA CLIENTÈLE ET LES FOURNISSEURS : UN MÊME COMBAT DE SURVIE

 

Votre succès résulte de bonnes relations que vous avez établies avec votre clientèle et vos fournisseurs.

Dans la situation actuelle, vos clients et fournisseurs vivent probablement, la même situation que vous.

Exposer la situation de façon claire et surtout expliquer vos attentes.

Établir les conditions que vous jugez importantes concernant votre clientèle et vos fournisseurs, notamment concernant les délais de fabrication et la facturation.

Pour ce qui est des fournisseurs tels les locateurs, les services publics et les services offerts par les municipalités, il sera important de négocier un report de paiement, à moins qu’ils ne l’aient déjà proposé.

En prévision d’un retour à la normale des opérations de l’entreprise, il y aura lieu de discuter ou de négocier une entente concernant les sommes dues en arrérages, ceci afin de mesurer l’impact sur la relance des affaires.

 

PARTENAIRES FINANCIERS À COURT ET À LONG TERME :

 

Amorcer les discussions avec vos prêteurs en ayant en main le portrait effectué suite à la préparation de votre budget de caisse. Vous avez déjà une bonne compréhension de vos points opérationnels critiques, puisque vous avez identifié vos déboursés fixes, de ceux variables. De plus, vous avez identifié vos besoins actuels et futurs en main d’œuvre ainsi que ceux de vos partenaires.

Sachez que vos prêteurs sont au fait de la situation généralisée, donc ils seront à l’écoute de vos défis.

Voici certaines solutions possibles :

  • Moratoire de remboursements en capital ou en intérêts;
  • Réduction de remboursements en prorogeant l’amortissement initial du prêt;
  • Apport ponctuel en financement d’urgence.

 

RETOUR À LA NORMALE :

 

Dans les jours ou les semaines suivants la fin de la quarantaine, il sera primordial de faire l’inventaire des ententes d’accommodements convenues durant la période de crise sanitaire.

La reconduction en tout ou en partie de ces ententes aura un impact indéniable sur vos liquidités.

Les ministères présenteront le calendrier de règlements de remises statutaires en arrérages ce qui viendra préciser les sorties de fonds correspondantes.

De leurs côtés, les prêteurs à court et long terme, mettront en vigueur le rattrapage des arrérages sur prêts ou de découverts de marge de crédit.

Votre clientèle et vos fournisseurs vivront la même chose.

Il y a lieu d’estimer quel sera le niveau de pression sur votre budget de caisse.

Est-ce que votre entreprise sera en mesure d’y faire face et pour combien de temps ?

En effet est-ce que le défaut de paiement de l’un de vos clients ou la demande ferme de remboursement de l’un de vos créanciers aura un impact sur la continuité de vos affaires ?

Dans ces circonstances, il serait opportun de consulter l’un de nos experts pour établir rapidement un diagnostic sur la santé financière de votre entreprise.

Notre engagement est de vous appuyer à la relance de vos affaires parce que pour nous « c’est vous avant tout ».

 

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser...

Parlez à un conseiller
Roy Métivier Roberge